Abidjan, 03-04-2018 (clairefontaine.ci) Confection ‘’’’.C’est le label sous lequel travaille à Attoban, dans la commune de  Cocody, Charlotte cette couturière de renom. Passionnée de la mode, tata Charlotte comme  l’appellent affectueusement certaines de ses nombreuses clientes, aimait jouer avec des poupées qu’elles  habillaient  et par-dessus tout,  dessinait des modèles. Ce, depuis son enfance. Charlotte a fait ses premiers pas dans ce métier, depuis l’année 1998, par amour pour l’habillement, le beau et le propre. « Je n’ai pas eu des débuts très faciles », indique la modéliste, au passage. Mais, à force de détermination et d’abnégation, cette jeune mère de deux enfants, peut s’enorgueillir d’avoir réalisé aujourd’hui, son rêve d’enfance. Ce métier qu’elle prend beaucoup plaisir à exercer. Ses journées de travail sont très chargées ; à preuve, elle gère sa clientèle, fait des courses pour l’achat des fournitures pour la confection des vêtements, de sorte à ce que les modèles soient impeccables. Elle travaille en parfaite harmonie avec son personnel qu’elle  considère comme sa seconde famille, pour que le travail soit bien fait. Vue la qualité de ses œuvres, son atelier de couture ne désemplit jamais. Résultat : les clientes se bousculent dans son établissement. Histoire de dire qu’elle se fait plein les poches. En d’autres termes, elle gagne bien sa vie. « Mon objectif est de séduire notamment les jeunes gens qui considèrent ce métier comme une perte de temps », fait-elle remarquer. Avant d’exhorter bon nombre de personnes à s’adonner à ce métier, qu’elle qualifie de noble. « C’est un métier qui nourrit son homme ; un métier qui permet de s’ouvrir au monde, d’être en contact avec de nombreuses personnes », termine Yebode Charlotte.

Réalisée par Laurenne Dian (Classe de 5e)

Tags:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.